Je vote pour Macron et je le condamne à réussir

Dans une semaine, les Français seront appelés à faire un choix historique et crucial pour notre démocratie. Militants, intellectuels, responsables politiques et simples citoyens sont nombreux à ressentir l’angoisse du risque redoutable que l’abstention ou le vote blanc feraient peser sur notre pays et ses institutions. Nous publions ici l’appel d’un volontaire En Marche à voter le 7 mai prochain. 

« Je vais voter pour que mon pays ne devienne pas la Pologne ou la Hongrie. Je vote pour que l’on n’ait pas la tentation de rétablir la peine de mort, d’abroger les lois sur l’avortement et sur le mariage gay. Je vote avec rage pour que mon pays accueille généreusement les migrants en étant humainement responsable.

Je vote pour que mon pays reste grand dans l’Europe et travaille à une Europe sociale. Je vote pour que l’économie soit au service du plus grand nombre. Je m’exprime pour que les associations humanitaires aient les moyens de travailler auprès de celles et ceux qui en ont le plus besoin. Je vote pour un surcroît d’humanité envers nos semblables.

Je vote pour la LIBERTE d’expression et d’échanges, pour l’EGALITE des droits, des devoirs et des chances, pour la FRATERNITE entre les êtres humains.

Je vote parce que je suis un citoyen, pour l’Espoir que dans cinq ans, je n’ai pas à résister contre un état fasciste.

Je crois que chacun vote en toute responsabilité, en citoyen libre. Je n’invite personne à voter comme moi ni d’adhérer aux raisons de mon vote. Je veux bien croire, et j’appelle de tous mes vœux, que le vote ne mette pas en danger la démocratie.

Ne croyez pas, je vous prie, que mon propos est excessif mais l’excès de certains me fait frémir. Ne croyez pas que ce sont des arguments pour m’opposer  ou que l’on pense comme moi. Non, je ne m’oppose à personne. Je me pose !

Je ne déposerai pas dans l’urne un bulletin blanc parce que le fascisme n’est pas une alternance possible à la démocratie. Le ni-ni conduit au néant, au gouffre de la violence. Je ne veux pas choisir entre le fascisme et l’anarchie.

Je vote MACRON et je le condamne à réussir. »

alain Macé
Alain Macé, 56 ans, volontaire En Marche, comité de Melesse

 

Publicités

Un commentaire sur « Je vote pour Macron et je le condamne à réussir »

  1. D’abord attiré par la candidature Macron, j’ai finalement voté Mélenchon, eu égard à mes engagements passés (j’ai participé, sur 2 ans, à la création du Parti de gauche). Si j’ai aucune hésitation à voter Macron au 2ème tour, il faut bien avoir à l’esprit qu’en cas de victoire (ma raison m’inspire à la croire comme assurée), le danger, Le Pen et consorts, n’est pas écarté, loin de là. Si d’aventure, le quinquennat de Macron se plante, en 2022, la victoire de l’extrême droite sera toute proche.
    Des résultats tangibles, d’abord, bien sûr, sur les plans économique (en 1er lieu, le chômage) et européen, mais aussi et surtout, par l’exigence de travail « au terrain de la société française » dans son ensemble. J’espère que l’édification du réseau « En marche » (à laquelle je n’ai pas participé), le renouvellement de la représentation politique promis) participeront, intensément et profondément, à ouvrir et labourer les voies de la réduction de la fracture sociale, et des inégalités de tous ordres. C’est un combat que j’ai, personnellement, du mal à mener sur ces plans là, car je ne suis pas « militant » dans l’âme. Je m’y retrouve plus à oeuvrer sur d’autres plans et d’une autre façon.
    Que la victoire d’Emmanuel Macron ne soit pas une victoire à lendemain obscur !
    Thierry

    J'aime

Les commentaires sont fermés.