[Tribune] Pourquoi nous Socialistes nous voterons pour Emmanuel Macron le 23 avril

À une semaine du premier tour du scrutin présidentiel, nous publions ici une tribune co-signée par Daniel Delaveau, ancien maire Socialiste de Rennes (2008-2014) et Carole Gandon, électrice socialiste, aujourd’hui militante En Marche. 

« Parce que nous croyons en la possibilité d’une France plus juste, plus protectrice et plus moderne ;

Parce que nous pensons que la France ne trouvera sa place dans la mondialisation que dans une Europe forte, solidaire et citoyenne ;

Parce que nous regardons le monde tel qu’il est et que nous cherchons les solutions au bon niveau, souvent au plus près du terrain, auprès de celles et ceux qui font ;

Et parce que nous voulons rassurer les électeurs indécis dont le cœur est à gauche ;

Nous, électeur et électrice socialistes, souhaitons expliquer les raisons de notre choix au premier tour de l’élection présidentielle.

Nous vivons une campagne électorale inédite qui marquera sans aucun doute un tournant dans l’histoire de la 5ème République. C’est la fin d’un cycle politique : les repères traditionnels sont bousculés et les clivages anciens dépassés. Ils laissent beaucoup de nos concitoyens dans le doute et l’indécision, voire dans le désabusement ou la colère.

Pourtant, les enjeux sont immenses : les mutations profondes dans notre quotidien, dans nos façons de travailler, de créer, d’apprendre, de vivre ensemble et les défis historiques que nous devons relever : la transition environnementale, la révolution numérique, les nouveaux risques géopolitiques, nous obligent. Quel président, quel gouvernement, seront demain capables – concrètement – de donner un nouvel élan à notre pays sans le bercer de dangereuses illusions qui conduiraient la France à la catastrophe ?

Combattre efficacement le chômage, redonner à nos entreprises des capacités nouvelles de développement, et donc d’embauche, inventer un nouveau modèle de croissance, assurer des protections plus fortes pour les plus fragiles, redonner du pouvoir d’achat aux classes populaires et aux classes moyennes, donner la priorité à l’éducation et à la formation, investir massivement pour l’environnement, défendre la vitalité de notre culture…Bref, conjuguer à la fois plus de liberté, plus d’égalité et plus de fraternité pour en revenir encore et toujours à ce qui constitue notre socle républicain et que nous ne devons pas oublier !

Pour nous, Emmanuel Macron porte ce projet de progrès et de justice sociale. D’autant plus qu’il est le seul à l’intégrer dans une vraie perspective européenne. Et c’est une condition indispensable pour la réussite : rien ne peut se faire sans une véritable vision et volonté européennes, tous ceux qui disent le contraire dupent le peuple qu’ils prétendent servir.

Oui, l’Europe doit changer. Non pas en s’abandonnant aux trompeuses  sirènes nationalistes, mais au contraire en se consolidant et en construisant des politiques communes plus ambitieuses et plus solidaires. Qui peut penser que la France seule fera entendre sa voix face à la Chine, aux États-Unis, à la Russie : elle tiendra sa place et son rang avec et dans une Europe plus forte.

Electrice et électeur socialistes de toujours, le choix pour nous est clair : Emmanuel Macron est le seul candidat en capacité de transformer notre pays en portant ces valeurs de progrès, de justice et d’ouverture.

Et ce nouveau cycle ne pourra s’ouvrir sans un profond renouvellement des visages et des pratiques, une moralisation de la vie publique et l’engagement des citoyennes et des citoyens.

Notre choix, c’est le choix de la fidélité à nos valeurs et aux combats menés depuis tant d’années, et c’est le choix de l’action. »

Daniel Delaveau est militant du parti Socialiste depuis 1970. Il a été maire de la commune de Saint-Jacques-de-la-Lande de 1989 à 2007, puis maire de Rennes de 2008 à 2014.

Carole Gandon est cadre salariée dans un institut de recherche technologique. Elle a milité au Parti Socialiste entre 2006 et 2014 et est aujourd’hui engagée dans le mouvement En Marche.

Publicités